Combien coûte un appareil dentaire est comment est-il remboursé ?

appareil dentaire

Publié le : 05 juin 20237 mins de lecture

Spécialité de la dentisterie, l’orthodontie s’oriente vers la correction de problèmes dentaires. À travers des appareils fixés sur les dents, il est possible de traiter efficacement le chevauchement dentaire, la malocclusion, les asymétries… Cependant, il est important de noter qu’un traitement d orthodontie est relativement onéreux ! En effet, le prix de l’appareil dentaire peut grimper jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Et malheureusement, niveau prise en charge, seuls les enfants sont couverts par la Sécurité sociale. Combien coûte exactement un appareil dentaire ? Quels sont les différents moyens de remboursement ? Cet article vous en apprend davantage.

Quel est le prix d’un appareil dentaire ?

Bien qu’une mutuelle dentaire puisse faire varier le coût d’un appareil dentaire, il faut savoir que la moyenne se situe entre 600 et 700 euros par semestre. La fixation des tarifs étant libre, celui-ci peut grandement varier d’un spécialiste à l’autre. D’où l’importance de demander un devis.

Par ailleurs, l’orthodontiste facture un forfait semestriel qui est établi selon la durée du traitement (entre 6 et 36 mois selon le cas) et le nombre de visites de contrôle et d’entretien. D’autres paramètres peuvent également jouer sur le prix du traitement : il s’agit notamment de la notoriété, de l’expérience et de la zone géographique du cabinet dentaire ou d’orthodontie.

Quoi qu’il en soit, le coût du traitement varie surtout en fonction du type d’appareil d’orthodontie.

Les bagues

Il s’agit très certainement du type d’appareil dentaire le plus utilisé au monde. Les modèles de ce type, en plus d’être efficaces, sont esthétiques. Dans sa constitution, on y retrouve de petites bagues reliées via un fil. En fonction de la matière et de la position, les coûts des appareils dentaires à bagues peuvent varier :

  • en métal : entre 500 et 750 € ;
  • en céramique : entre 850 et 1000 € ;
  • transparentes : entre 1000 et 1200 € ;
  • orthodontie linguale : jusqu’à 1500 €. Leur particularité est qu’elles sont quasi invisibles, car posées derrière les dents.

La gouttière

Il s’agit d’un appareil dentaire transparent ou invisible, réalisé sur mesure selon la dentition du patient. Bien évidemment, chaque type de gouttière a un prix différent :

  • gouttière « blanchiment » : entre 500 et 1200 € ;
  • gouttière occlusale : entre 550 et 3000 € ;
  • gouttière orthodontique : entre 800 et 3000 € ;

Les aligneurs

Également connus sous l’appellation de gouttières d’alignement dentaire, les aligneurs sont également utilisés pour redresser les dents. En plus d’être efficaces, ils sont confortables et relativement discrets.

Leur prix varie de 800 à 3000 € par semestre. Ce grand écart dans l’intervalle dépend ici de la durée du traitement (entre 1 à 4 semaines), mais aussi des honoraires du praticien.

À noter qu’il existe également des aligneurs amovibles (tels que les faux palais) qui sont un type de traitement où le patient doit porter une série d’aligneurs transparents et amovibles. Leur rôle sera d’aligner ses dents de façon progressive. En moyenne, il faudra débourser entre 1500 et 4500 € pour se les faire poser.

Les appareils clipsés

Les appareils dentaires clipsés sont une sorte de prothèse fixe ou encore un dentier clipsé sur des implants. Afin d’assurer une bonne stabilité du dentier, le praticien réalise pas moins de 4 implants dentaires. Dans l’hexagone, il s’agit du type de traitement d’orthodontie avec le coût le plus important : entre 5000 et 7000 €. Ces frais élevés se justifient par le fait que 4 implants sont nécessaires pour les faire tenir.

À consulter aussi : Comment les mutuelles remboursent l'orthodontie ?

Assurance maladie : quel remboursement chez l’enfant et chez l’adulte ?

La prise en charge de la Sécurité sociale pour des traitements d’orthodontie est établie selon l’âge du patient.

Remboursement par la Sécurité sociale de l’orthodontie enfant

L’Assurance maladie rembourse les traitements d’orthodontie pour les enfants de moins de 16 ans. La Sécu applique ainsi un pourcentage allant de 70 à 100 % sur la base des tarifs dits « de responsabilités », mais aussi sous certaines conditions :

  • se faire délivrer l’accord préalable par sa caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) ;
  • démarrer les soins d’orthodontie dans les 6 mois suivant l’obtention de l’accord préalable ;
  • réaliser l’ensemble des démarches avant le 16e anniversaire de l’enfant.

Remboursement de l’Assurance maladie pour de l’orthodontie adulte

Contrairement aux enfants, les adultes (plus de 16 ans) ne bénéficient d’aucun remboursement de la part de l’Assurance maladie.

Il existe cependant une exception, mais qui a rapport à la prise en charge d’un semestre de traitement avant une intervention chirurgicale sur les maxillaires. Il sera néanmoins indispensable en dépit de cela, d’effectuer une demande auprès de la CPAM qui doit être accompagnée d’une lettre du praticien ayant programmé l’intervention.

Quel remboursement de la part des mutuelles santé ?

Compte tenu des limites de la Sécu en ce qui concerne le remboursement de l’appareil dentaire, il est important de se tourner vers une mutuelle santé. Une mutuelle telle que malakoffhumanis.com qui prévoit dans le contrat souscrit, un remboursement des dépenses d’orthodontie.

Ces mutuelles ont généralement deux modes de remboursement : sous forme de pourcentage ou sous forme de forfait. Mais quoi qu’il en soit, elles couvrent une partie ou la totalité du reste à charge. Dans le cas d’un calcul en pourcentage, votre mutuelle vous remboursera selon un pourcentage de la base de remboursement de la Sécurité sociale. Ainsi, plus la base sera haute, mieux sera le remboursement.

S’il s’agit d’un forfait, la mutuelle santé à laquelle vous auriez souscrit vous octroie une somme fixe que vous devrez dépenser exclusivement en orthodontie. Et cela tous les semestres ou chaque année. Ce montant est déterminé à la signature du contrat.

Économisez sur vos soins dentaires : Comment maximiser les avantages de votre complémentaire santé
Pourquoi un traitement orthodontique professionnel est indispensable

Plan du site