Comment choisir sa mutuelle étudiante en 2023 ?

mutuelle

Publié le : 05 mars 20235 mins de lecture

Les étudiants font généralement partie d’une classe sociale disposant de ressources financières limitées. Dans ces conditions difficiles, ils renoncent parfois à souscrire une mutuelle santé et se contentent de la couverture fournie par la Sécurité Sociale. Pourtant, la complémentaire santé est essentielle pour couvrir certaines dépenses médicales. Dans cet article, nous vous expliquons comment choisir l’offre étudiante qui correspond à vos besoins et à votre capacité budgétaire.

Étudiant : quelle mutuelle choisir ?

Les étudiants pensent à tort, en vue de leur jeune âge, qu’ils sont à l’abri des problèmes de santé. Pourtant, la vérité est toute autre. En renonçant à souscrire une mutuelle, ils se trouvent contraints à tout payer de leur poche, les remboursements prévus par la Sécurité Sociale étant assez limités. Ainsi, plutôt que d’économiser de l’argent, ils finissent par dépenser des sommes non négligeables pour couvrir certains frais médiaux inattendues. Une couverture de base est nécessaire. Il faut y inclure les garanties liées à l’hospitalisation, aux soins courants, aux frais dentaires et d’ophtalmologie.

Néanmoins, il ne suffit pas de choisir les bonnes garanties, il faut également chercher la compagnie d’assurance proposant les meilleures offres. En France, il y a plusieurs mutuelles pour étudiants parmi lesquelles les futurs adhérents choisissent en fonction des avantages fournis. Il convient de distinguer les assureurs spécialisés dans ce créneau des assureurs généralistes qui réservent une catégorie spécifique aux étudiants.

Un étudiant étant généralement en bonne santé, les formules qui lui sont destinées sont assez simples. Cela permet aussi de limiter le montant des cotisations. Par exemple, vous pouvez opter pour une formule unique d’hospitalisation. Cette option jouit d’une grande popularité auprès des étudiants qui ne souffrent pas de maladies particulières.

Ainsi, la meilleure approche pour bien choisir sa complémentaire santé est d’effectuer une comparaison minutieuse des offres disponibles sur le marché des assurances pour étudiants. Il faut bien vérifier :

  • le niveau des garanties de mutuelle ;
  • le délai de carence de la complémentaire santé ;
  • les délais de remboursement ;
  • les cotisations;
  • le ticket modérateur.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur smeno.com

La vérité sur les complémentaires santé gratuites pour étudiants

Chaque étudiant souhaite connaître la meilleure stratégie pour choisir une bonne mutuelle. Au cours des recherches, il n’est pas rare que certains puissent se demander s’il est possible d’obtenir une assurance gratuite. Et la réponse est affirmative : les étudiants avec un budget limité qui ne leur permet pas de souscrire un contrat ont tout à fait la possibilité d’obtenir des aides gouvernementales.

Dans un premier temps, il y a la CSS : la Complémentaire Santé Solidaire. Ce dispositif a été mis en place pour aider les étudiants avec de faibles ressources. Pour en profiter, il faut :

  • résider en France métropolitaine depuis plus de trois mois ;
  • être de nationalité française ;
  • avoir une permis de séjour valide ;
  • disposer de ressources financières inférieures au plafond fixé par l’assurance maladie.

Avec cette mutuelle étudiante, vous bénéficiez d’une prise en charge complète pour les frais exclus de l’assurance maladie comme les dépenses hospitalières par exemple. Cette offre peut être gratuite si vos ressources sont très faibles. Dans certains cas, les étudiants doivent payer une petite cotisation, soit 8 euros par mois.

Par ailleurs, il y a des subventions fournies par les régions et les collectivités locales. Nous vous invitons alors à vous renseigner auprès de votre mairie pour prendre connaissances des offres auxquelles vous êtes éligibles.

Comment trouver une mutuelle pas chère ?

Il n’est pas rare que les étudiants soient inclus dans la mutuelle de leurs parents. Cet avantage leur permet d’obtenir un bon niveau de couverture pour les prestations médicales sans devoir souscrire une complémentaire santé des étudiants. Même si l’ajout d’un ayant droit sur le contrat assure un gain d’argent et de temps, cette alternative reste payante.

De plus, toutes les démarches familiales sont centralisées vers un interlocuteur unique. En d’autres termes, les étudiants ont tout la possibilité d’être rattachés à la mutuelle de l’un de leurs parents sous le statut d’ayant droit sans devoir souscrire une assurance individuelle.

Cette option comporte toutefois des inconvénients qu’il ne faut pas ignorer. D’abord, si l’étudiant est confronté à un souci de santé qui n’entre pas dans les garanties de sa mutuelle parentale, il n’aura d’autre choix que de devoir payer les prestations médicales de sa propre poche. Dans ce cas de figure, les sommes économisées en l’absence des remboursements de mutuelle tombent en désuétude. Les factures à payer deviennent alors onéreuses, que ce soit pour lui ou pour ses parents.


Du budget à la couverture : Comment trouver la mutuelle idéale pour un auto-entrepreneur
Mutuelle santé : l’importance du remboursement des implants dentaires

Plan du site