cnops, mma et assurema les bonnes mutuelles santé

Les mutuelles ont pour vocation de permettre à une grande majorité de la population l’accès aux soins. Toutes les mutuelles sont conçues pour répondre aux différents besoins. Certaines mutuelles sont plus spécifiques comme la cnops, la mma et assurema. Les trois enseignes proposent des garanties et des prix adaptés à tous les besoins et pour tous les âges.

Choisir la mma comme complémentaire santé

La mma propose 3 formules de couverture santé « Essencielle », « Confort », « Doubles effets ». Chaque formule propose 4 niveaux de protection. Avec Essencielle 1 un adhérent sera couvert à 100 % sur les frais d’honoraires chez le médecin, et en hospitalisation, sur les soins dentaires, en cardiologie, gynécologie, etc.

L’option Confort 1 couvre les mêmes prestations qu’Essentielle, mais avec un pourcentage de 125 %. Le plus de cette formule est qu’elle donne accès aux remboursements des frais de médecines douces (ostéopathe, chiropraticien, etc.) un forfait de 4 fois 25 euros est utilisable sur 1 an.

Doubles effets, permet de recevoir un remboursement en fin d’année si dans l’année vous n’avez pas été malade et fait de demandes de remboursements.

Assurema propose des garanties très performantes adaptées à tous

Assurema fait partie des bonnes mutuelles santé en France avec le contrat « les incontournables ». Les souscripteurs n’ont pas de questionnaire médical à remplir, quel que soit l’âge de la personne. Ils bénéficient de remboursements sous 48 heures, du tiers pays qui permet de ne pas faire d’avance dans les pharmacies, en laboratoire et en hospitalisation, en radiologie, etc. Le contrat peut être renforcé par des forfaits : 200 euros par ans en dentaire, 80 euros/ans en optique, 100 euros/an pour une cure thermale, et 20 euros par jour pour une chambre particulière (hospitalisation)…

Qui peut avoir accès à la cnops

La cnops est une complémentaire santé qui rembourse les frais médicaux de longue durée qui sont dus à des pathologies graves. Ont accès à la cnops : les agents dans le secteur public de l’État, des collectivités locales ou des établissements publics, les détaché ou mis à la disposition, les bénéficiaires d’une pension de retraité du secteur public ou titulaire d’une pension de la CMR ou RCAR.